Des Livres pour la Plage

Pour le mois dla délicatesse‘août, voici 3 nouveaux livres à emmener avec vous, que ce soit pour les vacances, à la plage, ou bien le pont du 15 août. Des lectures estivales, sans prise de tête, avant d’attaquer la rentrée littéraire ! Et comme ils sont en format poche, il sera facile de leur faire une petite place :)

« La Délicatesse » de David Foenkinos
Nathalie et François tombent amoureux, et vivent dès lors un bonheur sans nuage. Un bonheur qui sera pourtant de courte durée, quand Nathalie devient veuve. Cette jolie jeune femme se retrouve alors courtisée par de nombreux hommes. Mais c’est Markus, un collègue, jugé par tous insignifiant, qui trouvera grâce à ses yeux, et lui redonnera goût à la vie.
« La Délicatesse », qui a bien trouvé son titre, est un petit livre empreint de poésie, de tendresse et d’un brin de fantaisie. Sans prétention, il se lit très agréablement, et oscille avec un bel équilibre entre légèreté et drame. L’écriture de David Foenkinos est assez particulière, on a l’impression qu’il reste en retrait de son histoire et de ses personnages, mais peut-être s’agit-il davantage de pudeur.  Un agréable moment de lecture.

« La Délicatesse » de David Foenkinos est disponible aux éditions Folio.
209 pages. Janvier 2011.

« La bonla bonne étoilene Etoile » d’Esther Freud
Nell, Charlie, Jemma et Dan se rencontrent au très sélect Drama Arts Institute de Londres. Ils rêvent tous de gloire et de voir leur nom en haut de l’affiche. Mais la vie d’acteur a son lot de désillusions : entre auditions improbables, les attentes interminables auprès de téléphone, des succès sans suite et les jobs alimentaires pendant les périodes de creux, les quatre amis découvrent les aléas de ce milieu.
Esther Freud, qui fut elle-même actrice, suit ses personnages sur une vingtaine d’année pour nous guider dans les coulisses du métier d’acteur. S’il est un peu difficile de rentrer dans l’histoire au début, l’ensemble se révèle plutôt agréable à lire et sans prétention. Les situations sont parfois un peu convenues, et les personnages quelque peu caricaturaux, mais « La bonne Etoile » se lit facilement et avec intérêt. On sent la justesse et certainement le vécu dans l’écriture d’Esther Freud. Un bon divertissement pour la plage.

« La bonne Etoile » d’Esther Freud est disponible aux éditions Le Livre de Poche.
432 pages. Mai 2014.

« La dernière Vmathildaalse de Mathilda » de Tamara McKinley
Churinga, dans le bush Australien. Au début des années 1920, la petite Mathilda, alors âgée de 13 ans, perd sa mère. Restant seule avec son père alcoolique, c’est à elle que revient l’obligation de se charger de l’exploitation familiale. Elle doit alors s’imposer face à la violence des éléments naturels, et des hommes, qui ont du mal à se voir dicter leur conduite par une femme.
Cinquante ans plus tard, Jenny hérite du domaine de Churinga et quitte donc Sydney pour se rendre sur place. Elle découvre les journaux intimes de l’ancienne propriétaire, Mathilda…
« La dernière Valse de Mathilda » est une saga Australienne envoûtante, entre beauté sauvage de l’outback, secrets de famille, liens passé/présent. Avec son lot de romance, de suspense et de larmes, c’est un livre parfait pour l’été, que vous ne pourrez pas lâcher (promis, vous lirez les 200 dernières pages d’une seule traite).

« La dernière Valse de Mathilda » est disponible aux éditions ArchiPoche.
566 pages. Janvier 2007.

Bonnes lectures !

Publicités

6 réflexions sur “Des Livres pour la Plage

  1. il faut que je sorte la Dernière Valse de ma PAL je l’ai depuis des années :-) La Délicatesse, je ne l’ai pas lu, mais j’ai vu le film que j’avais bien aimé…J’ai lu la Bonne Etoile mais je n’avais pas trop accroché…

    • Oui oui pour le Tamara McKinley ! :) Mais par contre, il ne faut pas avoir lu d’autres livres de l’auteur avant, car ses histoires se ressemblent beaucoup et les twists perdent en rebondissements.
      Pour « la Délicatesse », je te conseille vraiment, même si l’écriture est assez atypique (enfin je n’arrive pas à caractériser l’écriture de Foenkinos, mais l’histoire est très belle).
      Pour « la bonne Etoile » (mais décidément tu connais tout), je comprends que tu n’aies pas accroché, j’ai trouvé ça plutôt sympa (j’aime bien le monde des coulisses), c’était facile et sans prise de tête (c’est sûr que ce n’est pas marquant), donc parfait avant d’attaquer des livres plus consistants :)

  2. J’ai lu un McKingley que j’avais aimé mais je n’avais pas fini la trilogie. Le dépaysement m’avait pourtant plu. La délicatesse est le seul Foenkinos que j’ai aimé.

    • Ah, tu dois parler de la trilogie du « Bout du Monde »? Ce sont les seuls que je n’ai pas encore lus. « La dernière Valse de Mathilda » est le 1er livre qui avait été publié en France il me semble. De Foenkinos, j’avais bien aimé « Nos Séparations » aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s