Le Festival America 2014

festival americaCe weekend avait lieu la 7e édition du Festival America à Vincennes. Tous les deux ans depuis 2002, il réunit la crème des auteurs nord-américains autour de débats, conférences, lectures, dédicaces etc. Une formidable occasion pour partir à la rencontre de ces écrivains et d’en découvrir plus sur leurs romans mais aussi sur le regard qu’ils portent sur leur pays (et sans langue de bois !).

J’habite à 15 minutes en métro de Vincennes depuis 5 ans, et c’est pourtant la première fois que je me rendais à ce Festival. Il faut dire que Coralie m’avait vraiment convaincue, car c’est son festival préféré, rien de moins. Et nous avons enregistré une émission spéciale Bibliomaniacs en début du mois, pour justement (re)découvrir des auteurs qui y participaient (Donald Ray Pollock, Margaret Atwood et David Vann). Sans compter que les têtes d’affiche avaient de quoi donner le tournis : Joyce Maynard, Philipp Meyer, Robert Goolrick, Margaret Atwood, Ayana Mathis, Joseph Boyden, Nancy Huston, Richard Ford, et beaucoup d’autres ! Du coup, je m’y suis rendue samedi, et je dois avouer que je suis ravie d’avoir participé à cet événement, tant je l’ai trouvé passionnant !

photo 3Tout d’abord il faut dire que le cadre était particulièrement agréable : une journée dans le centre de Vincennes, baignée par le soleil ; une organisation au top avec des bénévoles impliqués et passionnés ; et des débats de haute volée ! J’ai en effet assisté à pas moins de 5 débats : « Comment naissent les livres? », « Filiations », « De la violence en Amérique », « Pour l’amour de l’art » et « Où en est le rêve américain? », dont 3 auxquels Philipp Meyer prenait part. Il fut sans doute pour moi LA révélation de ce festival (n’est ce pas Valérie ?), tant il est passionnant à écouter, avec un vrai regard (je suis en train de finir son livre « Le Fils », une épopée sur les Etats-Unis de près de 700 pages). J’ai également beaucoup apprécié les interventions de Robert Goolrick (dont je vous parlerai très bientôt, puisque je viens de finir son dernier roman « La Chute des Princes ») et de Joyce Maynard pour son côté pétillant et sa simplicité. Il est intéressant de noter l’amour qu’ont ces auteurs pour la France, ses lecteurs et ses libraires, qui leur ont toujours offert un bel accueil. Lors du Festival, je me suis en effet laissée tenter par le dernier roman de Jake Lamar (que je ne connaissais pas), « Postérité » lors du débat « Pour l’amour de l’art » et j’ai été surprise de découvrir que cet ouvrage a été publié en France, mais pas aux Etats-Unis, puisqu’il n’a pas encore d’éditeur !

Et puis bien sûr, le Festival America a été également la belle occasion de revoir les copines de ELLE ! Au cours de cette journée, j’ai ainsi pu croiser Laure, Coralie et Mior, mais j’ai également participé à toutes les conférences de l’après-midi en compagnie de Valérie, que je n’avais pas vue depuis mars et que j’étais donc ravie de retrouver. Grâce à elle, je vais pouvoir découvrir « Les douze tribus d’Hattie » d’Ayana Mathis, qui me faisait envie depuis plusieurs semaines :) De belles lectures en perspective !

Publicités

8 réflexions sur “Le Festival America 2014

  1. Je t’avoue, je n’en suis pas encore remise ! Que de partage autour des mots , ceux sur les pages , ceux des auteurs , manifestement très heureux de rencontrer des lecteurs passionnés . C’était vraiment un beau moment littéraire et humain …
    La bise , chère Marjorie !

  2. Tu veux dire qu’à cause de moi, tu vas être obligée de lire en anglais! ;)
    J’ai adoré passer ce moment avec Laure et toi et avoir toute l’après-midi pour profiter de toi, c’était vraiment super! Oui, sans aucun doute, Philipp Meyer est notre révélation commune. Ce fut un très beau festival.

  3. Quelle belle journée que ce samedi, ton article le montre très bien d’ailleurs ! Je vais donc lire aussi ces fameuses tribus alors dont tout le monde parle, et je découvre l’existence de Jake Lamar, tu m’intrigues … :-)

  4. C’était génial ! Je t’admire d’avoir réussi à pondre un article. Pas eu le temps, mais l’important était d’y être, sans doute. Il m’a un peu remis sur pied, ce festival que j’aime tant comme tu dis !

    • Ah c’est gentil (c’est Valérie qu’il faut admirer, elle a pris des notes sur tous les débats). Merci beaucoup de m’en avoir parlé, c’était vraiment génial :D Et tu as raison, le plus important, c’était d’y être !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s