La Chute des Princes

lachutedesprincesDans les années 1980, de jeunes loups de la finance dominent Wall Street et brûlent la vie par les deux boûts. Entre argent facile, alcool, drogue, sexe, célébrité et fêtes fastueuses, leur vie n’est faite que d’excès. Mais que reste-t-il quand les princes descendent de leur piedestal ?

Robert Goolrick a occupé de hautes fonctions dans la publicité à New York. Il a tout eu, avant de tout perdre, et s’est donc retrouvé seul, face à lui-même et à un avenir à reconstruire. Comme pour tous ses romans, « La Chute des Princes » a une part autobiographique, l’auteur ayant avoué au Festival America, qu’il « écrit l’histoire de [sa] vie ». Au lecteur d’en retrouver les fragments.

Ici Goolrick se sert de son expérience pour se glisser dans la peau d’un trader, en dehors de toute normalité, dont la vie n’est qu’une suite d’excès en tout genre. Mais loin d’être un récit déjanté à la manière du « Loup de Wall Street » de Jordan Belfort, récemment mis en scène par Martin Scorcese avec le génialissime Leonardo DiCaprio (#LeoForever ;), « La Chute des Princes » offre un regard lucide de celui qui a pris du recul sur sa vie. A l’heure du bilan, du retour à l’anonymat, c’est l’histoire d’une rédemption. C’est le regard touchant d’un homme qui se retrouve seul, avec ses regrets, et qui se demande s’il a fait les bons choix.

Robert Goolrick dépeint également une époque où New York crépite comme une allumette de toutes ces frasques, où des jeunes gens se pensent tellement indestructibles qu’ils n’envisagent pas que la ruine, la maladie ou l’abandon puissent les atteindre. Le monde n’est fait que d’opportunités, dont ils s’emparent avec facilité et nonchalance, comme si rien ne leur était inaccessible. Un roman beau et profond, qui signe le retour sur le devant de la scène de Robert Goolrick, deux ans après « Arrive un Vagabond », Prix des Lectrices de ELLE 2013 (et dont je vous parlerai très vite).

« La Chute des Prince » de Robert Goolrick est disponible aux éditions Anne Carrière.
230 pages. Août 2014.

Je l’inscris au Mois Américain chez Martine.

mois américain

 

Publicités

10 réflexions sur “La Chute des Princes

    • J’espère que tu ne seras pas déçu alors. J’avoue que « Féroces » m’avait vraiment perturbée et mise mal à l’aise, mais comme j’ai eu de bons échos d' »Arrive un Vagabond », je me suis laissée tenter par cette nouvelle sortie, et j’ai beaucoup aimé !

  1. Pingback: Billet récapitulatif du mois américain 2014 | Plaisirs à cultiver

  2. Pingback: Après l’Incendie | Les Mots de Marjo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s