Le Vieux qui lisait des Romans d’Amour, lu par Féodor Atkine

levieuxAntonio José Bolivar Proano vit en Amazonie, et aspire à une vie tranquille, lui qui aime dévorer les romans d’amour. Mais le village d’El Idilio, où il réside, est bientôt en émoi : un homme a été découvert dans une pirogue, assassiné. Tout le monde pense aux indiens Shuars, qui vivent de l’autre côté de la rive. Mais Antonio, qui a vécu de nombreuses années dans la forêt, sait lire les blessures qui apparaissent sur le corps de la victime : ce sont celles infligées par un fauve ! Délaissant sa tranquillité, il va être amené à traquer ce prédateur qui rôde et qui effraie les habitants d’El Idilio.

Pour commencer ce Prix Audiolib 2015, j’ai suivi les conseils de Valérie, en optant pour ce roman de Luis Sepulveda, publié en 1992. La voix de Féodor Atkine nous entraine à la découverte de la vie d’Antonio José Bolivar Proano, appelé « Le Vieux »,  du côté de l’Amazonie. Et je dois avouer que cela a été un vrai plaisir d’écoute. Qui en effet peut résister à la voix de Féodor Atkine (pour ceux qui ne le savent pas, il est la voix Française du Dr House) ? Son timbre si particulier, fait transparaitre toutes les émotions de ce roman. On y retrouve de la mélancolie, de la poésie, et même de l’humour et de l’ironie (je n’ai pas m’empêcher de sourire à certains passages, évoquant notamment le Maire d’El Idilio, surnommé « Le Gros »). Sa voix crée aussi une atmosphère dans laquelle on plonge.

Ce roman brosse un beau portrait d’homme, Antonio José Bolivar Proano, qui a vécu dans la forêt amazonienne auprès des Indiens Shuars, étant initié à leur culture et à leurs croyances, mais n’appartenant pas vraiment à leur groupe. Il trouvera dans les livres, et plus particulièrement dans les romans d’amour, la solution à sa solitude et au temps qui passe. Les passages évoquant sa découverte de la lecture, sa façon de décortiquer chaque mot, de faire des suppositions sur ces pays ou ces lieux qu’il ne connait pas, sont passionnants et parfaitement rendus. On ressent tout l’amour de Luis Sepulveda pour les mots, leur sens et les livres de façon générale.

On sent également sa passion pour l’Amazonie et les personnes qui peuplent sa forêt. Il en ressort une forte admiration et un grand respect pour leurs coutumes et leur simplicité. En écoutant ce roman, on a l’impresssion de se trouver sur place. Et et à mesure que l’histoire avance, on sent même la tension monter, jusqu’au dénouement final. Pas de perte de rythme dans cette histoire, courte finalement (3h21 d’écoute), qui nous fait voyager, avec beaucoup de simplicité et d’émotion. Une très belle lecture pour donner le coup d’envoi (en ce qui me concerne) de ce Prix !

« Le Vieux qui lisait des Romans d’Amour » de Luis Sepulveda, lu par Feodor Atkine est disponible aux éditions Audiolib.
Durée de 3h21. Décembre 2014.

« Le Vieux qui lisait des Romans d’Amour » fait partie de la sélection du Prix Audiolib 2015.

prixaudiolib

Publicités

8 réflexions sur “Le Vieux qui lisait des Romans d’Amour, lu par Féodor Atkine

  1. Pingback: Prix Audiolib 2015 : les Résultats | Les Mots de Marjo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s