La Vérité et autres Mensonges, lu par Olivier Cuvellier

véritéHenry Hayden a tout pour être heureux. Auteur de best-sellers, il coule des jours paisibles auprès de sa femme, dans une belle maison en bord de mer, et vit une aventure au dessus de tout soupçon auprès de Betty, son éditrice. Tout serait parfait, si la machine ne venait à se gripper : sa maîtresse tombe enceinte, quelqu’un fouille dans son passé. Car Henry cache un secret : sa gloire est bâtie sur un mensonge. Ce n’est pas lui qui écrit ses romans, mais sa femme Martha. Au moment où il commence à perdre le contrôle, il est des décisions qui pourraient faire basculer sa vie… 

Premier roman de Sascha Arango, « La Vérité et autres Mensonges » offre une intrigue plutôt bien menée. Mais d’un autre côté, les éléments annexes proposés me semblent inaboutis. Dommage, car du coup, on se perd un peu avec des personnages secondaires qui auraient mérité d’être approfondis. J’aurais aimé que l’auteur creuse davantage certains points, car on peut avoir l’impression qu’il abandonne des pistes, ne sachant trop qu’en faire. Il en reste une impression d’inachevé, alors que l’on a quand même la sensation que le récit s’étire un peu trop…

Son parti pris de ne pas faire de suspense autour du/des criminel(s) est intéressant, car on se demande sans cesse comment ils vont bien pouvoir s’en sortir,  quels mensonges ils vont pouvoir servir… On se croirait presque dans un épisode de « Columbo ». Sauf que le rôle des enquêteurs ici semble un peu limité, et que j’ai l’impression que l’intrigue semble un peu datée, comme si elle manquait de modernité et de souffle (le petit côté « Columbo » peut-être ;). Difficile en tout cas de lui donner un cadre temporel, ce qui est certainement voulu par l’auteur. On a du mal à savoir également où l’intrigue se situe vraiment, j’ai eu parfois l’impression de manquer de repères.

Pour autant, ici, le sens du rebondissement de Sascha Aragon est plutôt équilibré. Il ne cherche pas la surenchère, ce qui est agréable. Mais on n’est pas forcément très surpris par le sens que prend l’intrigue, qui coule, se déroule sans véritable tension. L’histoire m’a intéressée, car Olivier Cuvellier, le lecteur, sait lui donner de l’attrait. Mais, je n’ai pas réussi à adhérer aux personnages et à leurs destins. La relation d’Henry et de sa femme ne m’a pas semblée crédible, tout comme celle d’Henry et de son ami serbe. J’aurais aimé que l’on découvre davantage toute la complexité qui se cache derrière Henry et son passé. Que l’auteur aille plus loin dans la folie, plutôt que d’avoir un récit somme toute linéaire. Dommage.

« La Vérité et autres Mensonges » de Sascha Arango, lu par Olivier Cuvellier est disponible aux éditions Audiolib.
Durée de 8h31. Mars 2015.

« La Vérité et autres Mensonges » fait partie de la sélection du Prix Audiolib 2015.

prixaudiolib

Publicités

8 réflexions sur “La Vérité et autres Mensonges, lu par Olivier Cuvellier

  1. Pingback: La vérité et autres mensonges - Sascha Arango | Micmélo LittéraireMicmélo Littéraire

  2. Pingback: Prix Audiolib 2015 : les Résultats | Les Mots de Marjo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s