Joseph, lu par Marie-Christine Barrault

josephCE QU’EN DIT L’ÉDITEUR
Joseph est ouvrier agricole, dans une ferme du Cantal. Il a bientôt soixante ans. Il connaît les fermes de son pays, et leurs histoires. Il est doux, silencieux. Il a aimé Sylvie, un été, il avait trente ans. Elle n’était pas d’ici et avait beaucoup souffert, avec et par les hommes. Elle pensait se consoler avec lui, mais Joseph a payé pour tous. Sylvie est partie au milieu de l’hiver avec un autre. Joseph s’est alors mis à boire, comme on tombe dans un trou.

Joseph a un frère, marié, plus beau et entreprenant, qui est allé faire sa vie ailleurs et qui, à la mort du père, a emmené la mère vivre dans sa maison. Joseph reste seul et finira seul. Il est un témoin, un voyeur de la vie des autres.

Marie-Hélène Lafon connait bien le Cantal et le monde paysan, dans lequel elle a grandi. Elle aime également Flaubert et son roman, « Un Coeur simple » dont elle s’est inspirée pour écrire « Joseph ».  Il en ressort d’ailleurs une grande simplicité et une belle modestie, malgré une écriture qui semble très travaillée. Mais on n’a jamais l’impression que Marie-Hélène Lafon s’est écoutée « écrire ». Son récit coule et se déroule pour raconter cette chronique douce-amère, très réaliste. Comme si on avait devant nos propres yeux, ces personnages, dépeints avec beaucoup de justesse et d’humanité. Son récit est touchant, comme Joseph. Mais à la fin, on a la sensation que rien ne ressort vraiment, que tous les éléments se mêlent et s’emmêlent (la faute à de nombreux allers-retours dans le temps ?).

Pour autant, je trouve ce récit très intéressant, parce qu’il a un certain charme, qu’il possède son atmosphère propre, c’est une vraie peinture d’une époque, d’un lieu, d’un monde. Mais je pense que je l’aurais bien plus apprécié en le lisant. Car je n’ai pas adhéré à la lecture (à la voix ?) de Marie-Christine Barrault. Elle n’a pas réussi à réellement me faire entrer dans ce roman, qui pourtant possède de nombreuses qualités. Mais j’en suis restée un peu à l’écart, comme en retrait. J’aurais aimé que la voix de Joseph et des autres personnages résonne différemment. Je pense d’ailleurs me laisser tenter par le roman en format papier, pour peut-être en apprécier davantage la langue et l’univers.

« Joseph » de Marie-Hélène Lafon est disponible aux éditions Audiolib.
Durée de 3h. Mars 2015.

« Joseph » fait partie de la sélection du Prix Audiolib 2015.

prixaudiolib

Publicités

4 réflexions sur “Joseph, lu par Marie-Christine Barrault

    • Oui, j’ai eu beaucoup de mal avec la lecture de Marie-Christine Barrauld. Le sujet est intéressant, c’est simple et humain, mais finalement sitôt lu, sitôt oublié. Rien ne m’est resté de ma lecture, et c’est dommage. Car j’ai l’impression que c’est un beau roman. J’ai plus de mal avec la lecture à l’oral je pense ;) J’ai besoin de voir les mots pour mieux les ressentir.

  1. Pingback: Joseph, Marie-Hélène Lafon - lu par Marie-Christine Barrault | Micmélo LittéraireMicmélo Littéraire

  2. Pingback: Prix Audiolib 2015 : les Résultats | Les Mots de Marjo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s