En finir avec Eddy Bellegueule, lu par Philippe Calvario

edouard louisCE QU’EN DIT L’ÉDITEUR
« Je suis parti en courant, tout à coup. Juste le temps d’entendre ma mère dire Qu’est-ce qui fait le débile là ? Je ne voulais pas rester à leur côté, je refusais de partager ce moment avec eux. J’étais déjà loin, je n’appartenais plus à leur monde désormais, la lettre le disait. Je suis allé dans les champs et j’ai marché une bonne partie de la nuit, la fraîcheur du Nord, les chemins de terre, l’odeur de colza, très forte à ce moment de l’année. Toute la nuit fut consacrée à l’élaboration de ma nouvelle vie loin d’ici. »
En vérité, l’insurrection contre mes parents, contre la pauvreté, contre ma classe sociale, son racisme, sa violence, ses habitudes, n’a été que seconde. Car avant de m’insurger contre le monde de mon enfance, c’est le monde de mon enfance qui s’est insurgé contre moi. Très vite j’ai été pour ma famille et les autres une source de honte, et même de dégoût. Je n’ai pas eu d’autre choix que de prendre la fuite. Ce livre est une tentative pour comprendre.

Difficile de parler de ce livre, tant son sujet est lourd, délicat et surtout réel. Car même si « En finir avec Eddy Bellegueule » est estampillé « roman », sa part de vérité est importante, son mal-être prégnant. Ce n’est pas un récit dont on peut décider si on l’a aimé ou non, tant il rend mal à l’aise. Parce qu’il raconte la vie terrible d’un jeune garçon incompris, moqué, stigmatisé, traumatisé. Un véritable calvaire vécu pendant de nombreuses années et qui le marquera à vie. Parce qu’il raconte des événements et des attitudes de la part des ses proches, de ses camarades, qui se révèlent souvent choquants, voire répugnants, et on se prend à se demander : « mais comment tout ceci peut être possible ? ». On peut comprendre le besoin de faire de ce livre un exutoire, mais ses propos sont d’une telle violence !

Une violence qui va au delà des mots et qui se ressent encore plus avec la lecture de Philippe Calvario. La façon de parler de la famille d’Eddy Bellegueule est encore plus marquée (amoureux de la langue française, passez votre tour), les relations et les découvertes du jeune homme sont encore plus dérangeantes, ses traumatismes et ses humiliations encore plus insoutenables (une scène au collège m’a mis le coeur au bord des lèvres). C’est une histoire difficile et lourde à porter pour un si jeune homme. Il faut un sacré courage pour oser la partager avec des millions de lecteurs. C’est une lecture qui ne laisse pas indifférent, qui questionne, bouleverse… mais c’est aussi une lecture qui rend tellement mal à l’aise, où l’on se sent voyeur malgré nous, embarqué au plus profond de l’intimité de quelqu’un qui se cherche, et qui cherche surtout à fuir une vie qui n’est pas la sienne.

« En finir avec Eddy Bellegueule » d’Edouard Louis, lu par Philippe Calvario est disponible aux éditions Audiolib.
Durée de 4h42. Mai 2014.

« En finir avec Bellegueule » fait partie de la sélection pour le Prix Audiolib 2015.

prixaudiolib

Publicités

14 réflexions sur “En finir avec Eddy Bellegueule, lu par Philippe Calvario

    • Ah mais je suis hyper réservée aussi ! Cette lecture m’a tellement gênée, c’est trop intime, trop cruel. Et en même temps c’est bouleversant et courageux de parler de sujets comme ça.

  1. Je te suis tout à fait Marjorie. C’est une lecture qui sera assez bien placée dans mon classement bien que l’aie trouvée très dérangeante. C’est une lecture qui bouscule et interpelle. En cela, c’est une réussite.

  2. J’ai adoré le livre lorsque je l’ai lu, en revanche, la lecture me dérange …mais je pense que c’est le lecteur.

  3. Il va falloir que je m’y recolle et je n’en ai aucune envie. La version papier m’avait agacée. Je risque d’être plus indulgente mais je manque vraiment d’enthousiasme.

  4. Pingback: En finir avec Eddy Bellegueule - lu par Philippe Calvario | Micmélo LittéraireMicmélo Littéraire

  5. Pingback: Prix Audiolib 2015 : les Résultats | Les Mots de Marjo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s