Rudik, l’autre Noureev

rudikTristan Feller est le psychologue dont le Tout-Paris parle et que toutes les célébrités s’arrachent. Pas étonnant alors qu’un jour, Livia, assistante du célèbre danseur russe, Rudolf Noureev, fasse appel à lui. Le danseur russe souffre en effet de dépression et a besoin d’aide. Mais ce personnage fascinant et complexe déstabilise Feller. Qui est prêt à faire de nombreuses entorses à ses principes pour découvrir qui se cache vraiment derrière la légende.

Passionnée de danse, et notamment de ballets, je connais Rudolf Noureev bien évidemment pour son talent de danseur et de chorégraphe, mais aussi pour la légende qui est la sienne : celle d’avoir fait le grand saut pour fuir la Russie et vivre ses rêves de gloire à Paris. Alors un roman (ou plutôt une biographie romancée) cherchant à déceler l’homme derrière le mythe avait de quoi m’intriguer. Je connais les réticences de certains à parcourir ce genre de récit où l’auteur attribue des gestes ou des paroles à une personnalité, mais je le vis avec assez de recul pour en apprécier souvent la lecture et me laisser emporter par l’intrigue.

Ici si certains passages sont intéressants, l’ensemble manque de profondeur et le personnage principal n’est finalement pas tant Rudolf Noureev que son psychanalyste. Un homme qui découvre ce monde de la danse, empreint de mystère et de fascination. On le suit ainsi à travers ses états d’âme où il doit contourner les règles de son métier tant il est intrigué par Noureev, où il s’interroge sur le bien fondé de ses actions et se demande s’il n’est pas finalement manipulé par son patient. Mais on a l’impression que cet homme justement manque d’aspérités, et j’ai eu des difficultés à m’attacher à ce personnage, à le sentir sincère. Et en ce qui concerne Noureev, on a la sensation qu’il est simplement effleuré, et qu’en refermant ce livre, on n’a pas davantage capté l’âme slave qui bat derrière ce grand danseur…

« Rudik, l’autre Noureev » de Philippe Grimbert est disponible aux éditions Plon.
174 pages. Janvier 2015.

Publicités

4 réflexions sur “Rudik, l’autre Noureev

  1. Comme nous avons souvent des goûts similaires, je risque d’avoir du mal également à m’attacher au personnage, et quand la sincérité est absente, ça me dérange beaucoup … Bises

  2. Je l’avais vu dans « notre » librairie mais je ne l’ai pas pris car je le trouvai trop court. Je ne suis pas particulièrement fan des pavés mais là, pour connaître quelqu’un en profondeur ça me semblait trop juste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s