Manèges : Petite Histoire Argentine

manegesUne petite fille raconte les heures noires de l’Argentine, où elle a du vivre cachée avec sa mère alors que son père, révolutionnaire également, était emprisonné. Avec son regard d’enfant, elle évoque le passé trouble de son pays, mais également les événements qui l’ont marquée à jamais.

Dans « Le Bleu des Abeilles », Laura Alcoba racontait son arrivée en France où elle rejoignait sa mère, en exil. Avec délicatesse et beaucoup de pudeur, elle évoquait la difficulté de s’intégrer dans un nouveau pays, et de vivre l’éloignement avec son père, prisonnier en Argentine. « Manèges : Petite Histoire argentine » se déroule avant. Avant l’exil et la découverte de la France, avant la possibilité de bénéficier d’un peu de liberté et d’insousciance.

Car en Argentine, même si la petite Laura ne comprend pas forcément tout ce qu’il se passe, elle comprend bien que les changements d’identité, les déménagements, les besoins de se cacher et les activités clandestines n’ont rien de normal. Que le danger rôde partout, à chaque coin de rue. Que même les personnes avec qui l’on vit peuvent trahir leur groupe. On ne voit pas la violence, mais on la ressent constamment, et surtout on lit dans l’angoisse latente que tout bascule.

Une nouvelle fois, la plume de Laura Alcoba est vive, et pleine d’émotion à la fois. On sent toute la douleur qui ressort de ce roman, ce besoin d’exorciser ce passé difficile et prégnant. L’auteur reprend son regard d’enfant pour relater ces événements, et on y croit de bout en bout. Son côté naïf n’empêche pas une profondeur dans les propos et pousse le lecteur à imaginer, à s’interroger. Une belle réussite !

« Manèges : Petite Histoire argentine » de Laura Alcoba est disponible aux éditions Folio.
144 pages. Février 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s