Comment trouver la Femme idéale, ou le Théorème du Homard

le theoreme du homardCE QU’EN DIT L’ÉDITEUR
Don Tillman a un gros problème. Ce n’est pas son incapacité à vivre en société. Ni ses idées arrêtées sur à peu près tout (à commencer par le homard au dîner, le mardi). Non, le vrai souci de Don, brillant professeur de génétique, c’est le  » Problème Épouse « . Sur 100 individus de sexe féminin, 100 ne répondent absolument pas à la liste de critères scrupuleusement établie par lui – et Rosie, étudiante le jour, serveuse la nuit, encore moins que les autres… Et c’est bien là que le théorème se complique…

Premier roman de Graeme Simsion, « Comment trouver la femme idéale » est une histoire d’amour agrémentée d’une enquête sur la recherche du père de Rosie. Le tout avec beaucoup d’humour et de tendresse, et un côté décalé complètement réjouissant. C’est un livre très agréable à lire, et surtout il met en scène des personnages truculents, à commencer par Don Tillman. Dès les premières pages, on ne peut s’empêcher de s’attacher à cet homme surdoué mais complètement associal, et qui a l’art et la manière de dire les choses comme il les pense. Il n’hésite ainsi pas à interrompre le cours d’un de ses collègues face à une salle pleine d’étudiants parce que « l’heure c’est l’heure » et que son emploi du temps est chronométré à la minute prêt. Don, c’est un peu un cliché ambulant que l’on voit évoluer au fur et à mesure.

En effet, sa rencontre avec la pétillante Rosie, qu’il juge « inadéquate » tellement elle ne remplit aucun de ses critères de sélection pour son « Opération Epouse » (elle boit, fume, ne sait pas cuisiner – même si sa vie en dépendait – , est nulle en maths, et n’a pas le métier qui convient à Don) va bouleverser sa vie. Bien sûr c’est cousu de fil blanc, c’est un peu facile, on se doute que Don va changer au contact de Rosie, qu’il va revoir ses préjugés et apprendre à être plus souple dans sa façon d’être et de faire. Mais cela n’est pas l’essentiel. Car on s’attache aux personnages, on suit leur quête (Don va aider Rosie, en tant qu’expert en génétique à rechercher son père biologique), à travers des passages très drôles et bien trouvés. Le rythme est enlevé, l’humour est toujours présent, même si Graeme Simsion sait évoquer des sujets plus sérieux ou sensibles. Les personnages secondaires sont également bien sentis, et on s’amuse à suivre leurs aventures.

Ce roman est une vraie bulle de bonheur, pétillante et euphorisante ! Parfaitement adapté pour les vacances, tellement il se dévore ! Un grand merci à ma Mimi pour cette chouette découverte (pardon d’avoir préféré le lire en français plutôt que dans sa version originale. Je me rattrape avec le tome 2, promis !).

« Comment trouver la Femme idéale, ou le Théorème du Homard » de Graeme Simsion est disponible aux éditions Pocket.
405 pages. Avril 2015.

Publicités

5 réflexions sur “Comment trouver la Femme idéale, ou le Théorème du Homard

  1. Pingback: Comment devenir le Père idéal, ou le Théorème de la Cigogne | Les Mots de Marjo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s