L’Intérêt de l’Enfant

L'interet de l'enfantA près de 60 ans, Fiona est une Juge aux affaires familiales admirée par tous et passionnée. Quitte à mettre de côté sa vie privée, et son mari Jack, qui se sent de plus en plus délaissé, au point de lui lancer un ultimatum. Mais comment pourrait-elle diminuer son implication dans ses affaires, elle qui place « l’intérêt de l’enfant » par dessus tout ? Justement, le soir où elle se dispute avec son mari, Fiona reçoit un appel de son assistant pour une affaire qu’ils doivent traiter de façon urgente dans les jours à venir : Adam Henry, jeune homme de 17 ans, vient d’être hospitalisé. Atteint de leucémie, il doit être transfusé, pour avoir des chances d’être sauvé. Mais Adam, qui est témoin de Jéovah, refuse cette intervention, contraire à ses croyances. L’hôpital se saisit alors de la justice pour faire valoir ses droits et surtout tout mettre en place pour sauver le jeune homme. C’est à Fiona que la décision finale reviendra : que choisira-t-elle dans le meilleur intérêt de l’enfant ?

Ian McEwan revient avec un roman où il est question de justice, de croyance, de relations personnelles mais aussi d’art. Des thèmes qui vivent ensemble avec une belle fluidité et une belle musicalité même. Où l’auteur traite ses sujets sans manichéisme, avec beaucoup de finesse, et pose en même temps les bonnes questions. Où les personnages se dévoilent avec beaucoup d’humanité, et où toutes les situations et interactions paraissent tellement réelles que l’on n’a aucune difficulté à se les représenter.

Et en même temps, de cette histoire, on sent monter une certaine tension. Elle est latente tout au long du roman. On sent que quelque chose se cache derrière le dossier d’Adam Henry. Qu’une fois le verdict rendu, ce ne sera que le début d’une deuxième phase. Où l’on sent que tout pourrait basculer. Où l’on sent que la décision rendue ne se fera pas sans implication. Et que si l’intérêt de l’enfant aura été préservé, cela n’empêchera pas de nouvelles questions d’être soulevées.

Ce roman se lit d’une traite tellement il est passionnant. C’est toujours un plaisir de retrouver la plume de McEwan, et dans ce récit, assez court (moins de 250 pages), se distillent tout son talent et son amour pour ses personnages. Difficile de ne pas s’attacher à eux, même si Fiona pourrait paraître au premier abord distante et trop adepte du self control. C’est une femme qui laisse percevoir ses émotions et ses doutes au fur et à mesure, et qui en même temps possède une force hors du commun tant elle est soumise à de multiple pressions. Un très beau personnage de femme pour un très beau roman !

« L’Intérêt de l’Enfant » de Ian McEwan est disponible aux éditions Gallimard.
240 pages. Octobre 2015.

Publicités

8 réflexions sur “L’Intérêt de l’Enfant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s