Le nouveau Nom

le nouveau nomLila vient de se marier avec Stefano et pourtant, les deux époux connaissent déjà leurs premières difficultés. Elena, elle, continue ses études et connait également ses déceptions amoureuses. Entre nouvelles responsabilités pour Lila, questionnements sur l’avenir pour Elena, les deux amies s’éloignent puis se rapprochent. Avant que des vacances à la mer à Ischia ne viennent changer la donne et ne redistribuent de nouveau les cartes de leur amitié.

Dans ce deuxième opus, Elena Ferrante continue de disséquer l’amitié de Lila et Elena. Cette fois-ci, elle se concentre sur l’adolescence des jeunes filles, et plus particulièrement leur période 16-23 ans, où de nombreuses évolutions se font jour. La plume de l’auteur est à la fois délicate et subtile dans sa description des relations, mais parfois aussi brutale et vindicative pour évoquer ces quartiers de Naples où la violence entre les hommes et les femmes est particulièrement forte. Violence dans les relations conjugales, ou fraternelles, mais aussi violence dans les affaires. L’auteur suit l’évolution de ses personnages avec beaucoup de détails (quitte à ce que ce soit un peu long parfois, mais pourtant jamais ennuyeux). Une nouvelle fois, on se laisse porter par ce récit, et on a hâte d’en connaître la suite (il reste encore deux romans pour connaître la conclusion de l’histoire, qui seront respectivement publiés en 2017 et 2018).

Si on continue à s’attacher fortement à la narratrice, Elena, dont on connait tous les tourments, le personnage de Lila reste, lui, toujours empreint de mystères. L’amitié des deux jeunes filles peut paraître quelque fois toxique, tant les rivalités, les jalousies et les coups bas sont nombreux (par exemple l’épisode avec Nino m’a particulièrement fait mal pour Elena). De l’émulation enfantine à la rivalité adolescente il n’y a en effet qu’un pas. Ici, on a la sensation que le point de rupture entre Elena et Lila n’est jamais loin, et que leur amitié ne tient parfois qu’à une certaine admiration de l’une pour l’autre. Et que finalement Elena n’est jamais si heureuse qu’éloignée des siens qui ne la comprennent pas, et de Lila qui l’emprisonne et lui enlève toute indépendance et confiance. Mais bien évidemment, ce n’est jamais aussi simple que cela et on sent que les rôles s’inversent petit à petit à mesure qu’Elena prend son envol et que la pauvre Lila subit les tourments d’une vie qui lui échappe, et qu’elle laisse percevoir plus d’humanité. Dans tous les cas, j’ai hâte de découvrir la suite de « L’Amie Prodigieuse », tant le final, ici, nous laisse impatient.

« Le nouveau Nom » d’Elena Ferrante est disponible aux éditions Gallimard.
554 pages. Janvier 2016.

Publicités

8 réflexions sur “Le nouveau Nom

    • Oui moi aussi je l’ai préféré au 1er, mais je t’avoue que, même si je ne me suis pas ennuyée, je pense qu’il y a des passages qui auraient pu être raccourcis.

  1. Pingback: Challenge Rentrée Littéraire 2016 - Bilan 1 | Micmélo LittéraireMicmélo Littéraire

  2. Pingback: Challenge Rentrée littéraire janvier 2016 - Bilan final | Micmélo LittéraireMicmélo Littéraire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s