L’Exception

l'exceptionCE QU’EN DIT L’ÉDITEUR
María sera la dernière femme de la vie de Flóki. Le soir du nouvel an, après onze ans de mariage, ce spécialiste de la théorie du chaos la quitte pour un homme. Sans son mari, María ne sait plus trop comment affronter le quotidien. Heureusement, dans la nuit de l’hiver polaire, Perla, charitable voisine, co-auteur de romans policiers, surgit à tout moment pour secourir la belle délaissée…

Une nouvelle fois, Audur Ava Olafsdottir fait preuve d’une belle délicatesse et poésie, dans ce roman où l’on retrouve encore ce ton décalé qui caractérise tous ces écrits. On y suit une femme, abandonnée le jour du nouvel an par son mari, qui s’interroge sur ce départ et sonde son passé pour comprendre ce qui a pu lui échapper. Les dialogues entre Maria et son ex-compagnon Floki ont cette touche très Olafsdottir-ienne : elle lui donne des exemples de comportement ou d’excuse sujets à interrogation (avec une naïveté touchante), et avoue ne s’être jamais doutée de rien. Il y a dans ce roman encore cette latence, et cette atmosphère un peu hors du temps. On a l’impression d’être dans un cocon et de se laisser guider par la douceur bienveillante de l’auteur.

Les personnages secondaires se décrivent en peu de mots, mais on les sent pleinement exister. Même si on a cette sensation qu’ils sont là sans être vraiment présents. C’est une ambiance que j’aime beaucoup et la plume d’Audur Ava Olafsdottir nous porte dans ce monde, sans que l’on ne se pose de question sur ce qui est crédible ou non. On la suit tout simplement. D’ailleurs, l’auteur en joue : Perla évoque ainsi sans détour que les aventures vécues par Maria sont si incroyables qu’elle n’oserait pas les mettre dans un de ses romans ! Car il faut ajouter que Maria retrouve également la piste de son père mais que celui-ci a la mauvaise idée de mourir le lendemain de leur rencontre.

Après « Rosa Candida », voici un nouveau coup de cœur pour moi ! J’avais beaucoup apprécié « L’Embellie » mais il m’avait manqué ce petit quelque chose en plus. Ici tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce roman une petite pépite qui ne ressemble à aucune autre. Et qui a ce mystère, cette poésie pour nous emporter à chaque coin de phrase. Le rythme s’écoule lentement, mais on est comme hypnotisé. Une très belle réussite !

« L’Exception » d’Audur Ava Olafsdottir est disponible aux éditions Points.
288 pages. Février 2016.

Publicités

12 réflexions sur “L’Exception

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s