Un Instant de Grâce

instant de graceDublin, 1964. Mel Ferrer, l’époux d’Audrey Hepburn organise une rencontre entre cette dernière et le père qui a quitté le domicile familial il y a plus de 30 ans. Un « abandon » qui a marqué la vie de l’actrice, laissant une empreinte forte sur sa personnalité, ses attitudes, ses croyances. D’autant plus que derrière le glamour et les paillettes, la vie d’Audrey Hepburn fut marquée par la guerre et ses privations, mais aussi de grandes désillusions.

En refermant le roman de Clémence Boulouque, je dois avouer que je suis charmée mais que j’aurais aimé que l’auteur aille plus loin. Car ce titre se rapproche davantage pour moi d’un extrait de biographie que d’un véritable roman. Bien sûr, le propos est intéressant, pour celui qui ne connait pas ce qui se cache derrière le visage mutin de la grande Audrey Hepburn. Son histoire personnelle est digne d’un roman et l’on retrouve dans ses interrogations, ses complexes, sa grande humilité les traces d’un passé plein d’ombres et d’épreuves. Le tout est d’ailleurs finement retranscrit par l’auteur. A l’image de ce que j’avais aussi lu dans « La véritable Audrey Hepburn« , la biographie de Bertrand Meyer-Stabley. Il y faisait preuve d’une belle psychologie et d’une belle plume. Ainsi il m’a manqué dans « Un Instant de Grâce » ce petit quelque chose en plus.

Il n’en reste pas moins que le style de l’auteur est très agréable, on a l’impression qu’il est fait d’arabesques gracieuses et de courbes élégantes. L’auteur se glisse dans la tête d’Audrey Hepburn pour faire des ponts entre passé et présent, et se fondre dans l’intimité de la star. Dommage qu’elle n’aille pas plus loin dans son sujet et n’ose pas quelques libertés (c’est tout à son honneur d’ailleurs). Car la rencontre entre un père et sa fille après 30 ans de séparation n’est finalement que prétexte à un passage en revue de la vie d’Audrey Hepburn. Les passages à Dublin en 1964 sont courts, rares et ne lèvent pas vraiment le mystère sur l’absence de ce père. Quelques pistes sont rapidement évoquées, mais le personnage en lui-même est vite esquissé. Alors que c’est cette partie que j’aurais voulu voir approfondie. Mais il est vrai que le sujet du roman reste Audrey Hepburn elle-même, et que de ce côté-là, Clémence Bouloque nous emporte. C’est beau et gracieux, tout simplement.

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur Audrey Hepburn, ce livre est très riche d’informations et de réflexions, avec une très belle élégance. Le roman porte très bien son nom et permet de passer un beau moment, plein de délice et de délicatesse. Pour ceux qui veulent en savoir plus, une biographie plus exhaustive devrait faire leur bonheur. En tout cas, un grand merci à ma binomette Galéa, pour ce joli instant de grâce littéraire :)

« Un Instant de Grâce » de Clémence Boulouque est disponible aux éditions Flammarion.
119 pages. Janvier 2016.

Publicités

6 réflexions sur “Un Instant de Grâce

  1. Tu te doutes que j’ai repéré ce livre :) le fait que je n’avais pas été conquise par les précédents livres de l’auteur ont un peu freiné mon envie mais je tiens quand même à le lire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s