Agatha Raisin enquête

agathaLondonienne depuis des années, Agatha Raisin décide de changer de vie à 53 ans. Elle vend son agence de relations publiques pour partir s’installer à Carsely, dans les Cotswolds. En pleine campagne anglaise. Dans un cottage au charme tout british. Mais l’adaptation n’est pas évidente, et surtout Agatha commence à s’ennuyer. Alors pour s’intégrer, elle décide de participer au concours de la meilleure quiche du village. Elle, l’adepte des plats surgelés et maniant le micro-ondes avec mastria, se retrouve loin de pouvoir prétendre au titre. Elle achète alors sa quiche chez un traiteur londonien. Sans se douter qu’elle sera fatale pour le juge du concours, qui s’effondrera quelques heures plus tard. Agatha est certaine qu’il ne peut s’agir d’un simple accident, et décide de mener l’enquête.
Dans le deuxième opus de ses aventures, c’est sur la mort suspecte d’un vétérinaire, qu’elle mettra en œuvre tout son talent et son mauvais caractère pour démêler le vrai du faux et gagner plus que jamais sa place parmi les habitants de Carsely.

Personnage emblématique créé par M.C.Beaton il y a près de 20 ans, Agatha Raisin débarque (enfin) chez nous ! Les éditions Albin Michel lancent en même temps les deux premiers opus de ses aventures, avec des couvertures qui attirent l’œil (bien évidemment, vous vous doutez qu’elles ne m’ont pas échappé chez mon libraire) et évoquent tout de suite non seulement le côté British du roman mais également son flegme et son humour, très second degré. Il n’y a qu’à lire les synopsis des intrigues pour le confirmer. Cette atmosphère est un pur bonheur et on dévore le roman sans s’en rendre compte. C’est amusant, divertissant et la galerie de personnages mise en avant a de quoi faire sourire. On n’échappe bien sûr pas aux stéréotypes du genre, mais M.C. Beaton les assume avec panache. Et les guerres de voisinage, les grandes et petites jalousies, les cabotinages en tout genre, les festivals campagnards, donnent également du pep’s aux romans. L’air de rien, le tout fonctionne diablement bien.

Agatha Raisin est un personnage complètement à part. Avec son caractère bien trempé, son ambition, ses ratages culinaires, mais aussi sa gentillesse et son cœur de jeune fille, elle est attachante. Elle nous donne envie de la suivre dans ses aventures complètement déjantées. C’est un peu l’anti-héroïne des romans policiers (son prénom n’a pas été choisi au hasard), complètement à contre-courant, un peu fêlée. On a l’impression qu’elle est la raison même pour laquelle toutes ces péripéties se déroulent, et que sans elle le petit village de Carsely serait bien terne. Pour autant, comme pour beaucoup de sagas, il faut trouver, je pense un bon équilibre dans la lecture des « Agatha Raisin enquête », sinon on risque peut-être la crise de foie si on les enchaîne trop (après tout dépendra bien sûr du calendrier des publications). Car il serait dommage de ne pas profiter de cette bouffée d’air. Donc si vous avez envie de retrouver le sourire, et de vous mettre au vert dans la campagne anglaise pour l’été, laissez-vous tenter. En tout cas, j’ai hâte de découvrir la suite !

« Agatha Raisin enquête » de M.C.Beaton est disponible aux éditions Albin Michel.
« La Quiche fatale » : 319 pages / Juin 2016.
« Remède de Cheval » : 265 pages / Juin 2016.

Publicités

8 réflexions sur “Agatha Raisin enquête

    • Pour l’instant il y en a 27 ! C’est dingue hein ! J’aime beaucoup l’esprit, c’est follement amusant mais avec autant de romans, ça doit s’essouffler un peu à un moment quand même.

  1. J’avais beaucoup entendu de bien sur ces livres lorsque je travaillais en librairie en Ecosse. Je ne savais pas que ca arrivait en France :D j’adore les couvertures ! Tu me donnes envie de commencer à les lire surtout cet été !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s