La Scène des Souvenirs

scene des souvenirsCE QU’EN DIT L’ÉDITEUR
Suffolk, 2011. La célèbre actrice Laurel Nicolson se rend au chevet de sa mère mourante. Alors qu’elles parcourent ensemble un album de famille, une photo s’en échappe – un instantané que Laurel n’a jamais vu. L’une des deux jeunes femmes est bien sa mère, Dorothy, mais l’autre ? Sans s’en douter, Laurel vient d’ouvrir la boîte de Pandore, libérant les secrets, et les souvenirs. Ceux de Dorothy, qui dorment sous les décombres des bombardements londoniens de 1941, mais aussi les siens – ce terrible et brûlant été de son enfance…

Dernier roman de Kate Morton, « La Scène des Souvenirs » fait la part belle aux secrets de familles, aux enquêtes sur le passé, et met en avant les heures sombres de l’histoire (ici le Blitz londonien). On navigue ainsi entre plusieurs époques pour dénouer les fils de l’histoire mais aussi comprendre ce qui a poussé Dorothy Nicolson à tuer un homme en 1961, car celui-ci représentait non seulement un danger pour elle mais aussi pour son passé. Bien sûr Kate Morton ne révolutionne pas le genre, mais elle sait faire avancer ses pions avec maîtrise et ses personnages ont suffisamment d’intérêt et de personnalité pour que l’on ait envie de les suivre dans leur quête.

Ce n’est pas de la grande littérature, mais on sent que Kate Morton a mûri son style (c’est le troisième roman que je lis après « Le Jardin des Secrets » et « Les Heures lointaines »), et surtout cette fois-ci, elle ménage son suspense jusqu’à la fin. Bien sûr il y a des longueurs et certains passages ou personnages sont agaçants, mais le dénouement de l’intrigue ne se dévoile que sur les dernières pages, et il faudrait être bien malin pour le deviner (de mon côté, et pour mon plus grand plaisir, toutes mes suppositions sont tombées à l’eau). Cette fois donc, on se laisse prendre au jeu tout au long du roman. C’est donc un très bon divertissement pour l’été, et il serait dommage de bouder son plaisir !

« La Scène des Souvenirs » de Kate Morton est disponible aux éditions Pocket.
692 pages. Mai 2014.

Publicités

6 réflexions sur “La Scène des Souvenirs

  1. J’ai l’impression que Kate Morton a trouvé une recette et qu’elle utilise les mêmes ingrédients dans tous ses romans. En tous cas, cela ressemble fort à « L’enfant du lac » que j’ai lu en juin (secret de famille, histoire, enquête…) et qui était aussi un très bon divertissement, parfait pour l’été. Une amie m’a prêté « La scène des souvenirs » et « Les brumes de Riverton ». Comme tu le dis, ce n’est pas de la grande littérature, mais c’est bien ficelé et je ne bouderai pas mon plaisir !

    • Oui c’est vrai que c’est toujours la même recette (et qu’au bout d’un moment, ça va peut-être finir par lasser). Mais Les Brumes de Riverton et La Scène des Souvenirs sont ses plus aboutis. Je n’ai pas encore lu L’enfant du Lac, je me laisserai tenter quand il sortira en poche (histoire de faire un peu une pause ;)

  2. ah les auteurs et leurs recettes .. c’est vrai qu’on finit par se lasser mais si tu as apprécié ta lecture, et je crois qu’elle peut nous faire du bien à certains moments. J’ai failli lire Morton une fois, mais jamais fait au final ! Mais on ne sait jamais…
    J’aime aussi ma lecture du moment car, comme toi, je suis sans cesse surprise, alors que je croyais savoir où j’allais – et ça fait du bien !

    • C’est clair que cela fait du bien de retrouver certains univers et de savoir que l’on va se faire plaisir en lisant. D’autant plus que si dans les prochains romans, elle continue de nous étonner, j’en serai la première ravie :)
      Que lis-tu en ce moment ? Ca m’intrigue drôlement (oui j’adore être manipulée quand je lis :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s