Nocturnal Animals (Tony et Susan)

tony-et-susanSusan reçoit un jour le manuscrit de son ex-mari Edward, « Bêtes de Nuit ». Elle ne l’avait jamais vraiment encouragé dans l’écriture quand ils étaient ensemble, lui reprochant un certain nombrilisme et un manque de souffle. Mais là, c’est différent : non seulement elle est happée par le récit, mais elle ne peut s’empêcher de tourner les pages, pour pouvoir donner son avis à Edward sur son roman, quand il sera en ville.

« Tony et Susan » bénéficie d’une nouvelle parution, suite à la sortie du film de Tom Ford sur les écrans cette année. Une nouvelle mise en lumière pour ce roman sorti en 2011 et qui propose une mise en abyme étouffante et complexe. En effet, il y a un roman dans le roman lui-même (dommage qu’il soit intitulé « Bêtes de Nuit » et non pas « Créatures Nocturnes » par exemple), où Edward distille des indices sur sa relation avec Susan, sur fond d’histoire de meutre, de violence et de revanche. Cette intrigue interroge Susan, d’autant plus que le roman lui est dédié. Elle se rappelle, lors de ses soirées lecture, leur histoire, leurs rêves de gloire, leurs disputes, la fin de leur relation…

Ce roman est plus complexe que l’on pourrait le penser, et laisse percevoir toute la noirceur de l’âme humaine. Il joue comme un effet miroir sur Susan, qui cherche à décrypter le jeu auquel se livre Edward. Dans le film de Tom Ford, les parallèles sont encore plus saisissants, l’image révélant la duplicité de l’intrigue. Et il faut avouer que Tom Ford va plus loin dans le malaise, la violence, et la tension (le roman perturbant Susan à plus d’un point, mêlant fiction et réalité dans sa vie quotidienne). Si je n’avais pas vu le film, je l’aurais certainement davantage ressenti dans le livre. Le film est en effet très fidèle au livre sur l’intrigue, même s’il rajoute son quota de glamour (Susan passe de prof aux cheveux grisonnants à directrice de galerie aux cheveux flamboyants et au look stylisé, sous les traits d’Amy Adams) et de scènes dérangeantes. La revanche d’Edward et la trahison de Susan y sont également plus amères.

Difficile de ne pas comparer le roman et le film (d’autant plus que j’ai lu le roman peu de temps après). Mais il est à ne pas douter que la matière est riche et qu’Austin Wright sait ménager son suspense, et joue avec son lecteur pour construire son intrigue, avec une belle profondeur. C’est à la fois âpre et cruel, mais aussi raffiné et plein de noirceur. Pas étonnant que le cinéma s’en soit emparé !

« Nocturnal Animals » (Tony & Susan) » d’Austin Wright est disponible aux éditions Points.
453 pages. Janvier 2017.

Le 4 janvier, l’adaptation de « Nocturnal Animals » sortait en France, avec Jake Gyllenhaal (#CoeurCoeur) et Amy Adams dans les rôles principaux. Un film hypnotisant, à la tension palpable, qui laisse planer un certain malaise dès le début… On en sort groggy, avec l’impression qu’un puzzle machiavélique et particulièrement intelligent s’est mis en place devant nos yeux !

Publicités

7 réflexions sur “Nocturnal Animals (Tony et Susan)

  1. j’aime beaucoup l’acteur Jake G. et je vois que je ne suis pas la seule ! Par contre, je n’ai pas vu ce film (j’ai lu pas mal d’avis) car l’histoire me « dérangeait » et Amy Adams, je ne suis pas du tout fan (j’ai du mal avec son visage et sa voix) – j’ignorais que c’était adapté d’un roman, un peu moins sombre apparemment que le film. Je pense par contre que je regarderai le film une fois disponible en vod.

    • Ahah, moi je suis grande fan depuis des années, et je pense que je loupe très peu de films où il est dedans :) C’est drôle, je connais pas mal de personnes qui sont comme toi et qui ont du mal avec Amy Adams. Pour ma part, je l’aime bien, elle est souvent dans les bons films en plus ;) En tout cas, je t’encourage à le voir en VOD, franchement, comme je ne connaissais pas l’histoire, ça m’a stressée tout du long !!

      • tu ne connaissais pas l’histoire ? ah oui je comprends mieux ton malaise ! j’adore Jake et Amy, malgré ses très bons rôles, je n’y arrive pas. Elle a en plus une petite voix (en VO) de petite fille et avec son petit nez retroussé, j’ai toujours l’impression d’avoir à faire à un enfant !

      • En fait j’avais vu juste la bande-annonce. Mais elle ne dévoile pas l’histoire dans l’histoire (on ne voit pas que l’on vit le roman d’Edward). Mais je trouve ça mieux, car on est d’autant plus surpris, et surtout la tension est encore plus forte ! :)

      • Oui, en fait j’ai vu un reportage sur le film sans doute très complet car je savais cela donc j’aurais été moins surprise que toi. N’empêche que je compte bien le regarder dès son passage sur le petit écran, pour la prestation de Jake entre autres !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s