Une bonne Epouse Indienne

unebonneepouseindienneCE QU’EN DIT L’ÉDITEUR
Neel a beau avoir étudié aux Etats-Unis et être devenu un brillant anesthésiste dans un grand hôpital de San Francisco, il n’échappera pas à un mariage arrangé, une tradition presque immuable en Inde. Au cours d’un bref voyage pour voir sa famille, le piège se referme et le voilà lié à Leila, qu’il n’a vu qu’une seule fois. Certes, elle est belle, douce, cultivée, intelligente, mais il n’en veut pas. Il préfère, de loin, son explosive maîtresse californienne. Ce qu’il ne sait pas, c’est que Leila va attendre son heure et, sans bruit, sans drames, sans scènes, réserver à son époux bien des surprises.

Neel a quitté l’Inde et sa famille, en gardant peu de relations avec eux, se sentant même souvent agacé par le comportement des siens. Il souhaite s’intégrer du mieux possible aux Etats-Unis, devenant plus Américain qu’un Américain… Mais il a cette obsession du statut, et de s’élever socialement si fort, qu’il souhaite épouser une Américaine blonde aux yeux bleus qui a fait ses classes dans l’une des meilleures universités du pays… Ce qui n’est pas le cas de sa compagne depuis 3 ans, secrétaire à l’hôpital où il travaille. Une relation qu’il cache à tout le monde, car elle ne renvoie pas l’image qu’il souhaite. Vous l’aurez compris, Neel est souvent insupportable (et sa compagne Caroline tout autant). Difficile de croire comment la « parfaite » Leila arrive à avoir des sentiments pour cet homme… Bref, j’ai été souvent agacée par les personnages et les situations qu’ils vivent, faisant trop penser à un mauvais feuilleton, enchainant les stéréotypes et ayant parfois du mal à trouver de la crédibilité à certains passages.

Néanmoins, si on fait preuve d’un peu d’indulgence, et que l’on creuse pour faire ressortir les sujets importants (le mariage arrangé, l’immigration, la réussite sociale, le respect des traditions…), on arrive quand même à trouver de l’intérêt à ce roman. Parce qu’il montre la façon dont des personnes cherchent à s’intégrer dans un pays : il y a ceux qui en perdent leur âme pour se fondre dans la masse, et ceux qui cherchent à rester eux-mêmes tout en réussissant à trouver un bel équilibre avec leur nouvelle patrie. Il y a ceux pour qui la distance ne détériore pas les liens et ceux qui mettent un continent avec les leurs pour échapper à la pression familiale ou à une culture à laquelle ils se sentent désormais étrangers. Si on voit arriver ici les rebondissements à l’avance, et que l’auteur manque parfois de subtilité dans son intrigue, il y a des points qui méritent néanmoins réflexion.

En ce qui concerne le style, il n’y a pas trop de quoi s’appesantir. On remerciera l’auteur d’avoir judicieusement placé un lexique en fin de roman pour pouvoir expliquer le vocabulaire indien ou certaines traditions. Il est à noter qu’à la fin du roman, il y a une répétition de description (entre la fin d’un chapitre, et le début d’un autre), comme si l’écriture avait été morcelée et que l’auteur avait « oublié » qu’elle avait déjà rédigé sa partie. Très étrange que cela soit resté ainsi à la relecture du manuscrit.

« Une bonne Epouse Indienne » d’Anne Cherian est disponible aux éditions Folio.
512 pages. Mai 2011.

Publicités

4 réflexions sur “Une bonne Epouse Indienne

  1. En lisant la présentation puis ton billet, j’ai eu le même questionnement : comment Leila éprouve-t-elle de la compassion pour cet homme ? ou alors est-elle vraiment candide (j’imagine qu’elle croit à ce mariage arrangé, on l’a préparé en amont à séduire cet homme). Je ne pense pas avoir envie de lire ce livre, pour moi je pense toujours au sublime film de Ken Loach, Just a kiss (2004) que j’ai vu plusieurs fois et qui abordait le sujet du mariage arrangé. Une vision plus négative. En lisant, j’ai l’impression que l’auteur veut nous dire que parfois ça marche, et c’est le cas – à une époque, les mariages aussi étaient arrangés en France mais si parfois les gens tombaient vraiment amoureux, certains restaient désespérément malheureux toute leur vie.

    • Oui j’ai été déçue par les personnages de l’histoire… c’est vraiment dommage car le sujet est sérieux, fait réfléchir… mais là c’est beaucoup trop improbable et stéréotypé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s