Stéphanie Plum

stephanie plumAncienne vendeuse de lingerie dans une boutique, Stéphanie Plum se retrouve au chômage. Alors pour que son compte en banque retrouve un peu de couleurs, elle est prête à accepter n’importe quel emploi. Même celui que son cousin Vinnie lui propose : celui de chasseuse de primes. Malgré son gabarit crevette, sa peur des armes à feu, sa propension à faire exploser sa voiture, et son manque de souffle, Stéphanie se lance dans les différentes affaires qu’on lui propose. D’autant plus qu’elle peut compter sur l’aide de Joe Morelli, flic et homme de son cœur, mais aussi du ténébreux Ranger, chasseur de primes expert. Et quand la famille s’en mêle, il y a de quoi craindre pour le pire… et pour le rire.

La licence Stéphanie Plum créée par Janet Evanovitch est une œuvre prolifique (plus de 20 romans à ce jour), et un excellent moyen de passer un bon moment de lecture détente. Le rythme est enlevé, les dialogues particulièrement savoureux (le nombre de fois où j’ai pu rire… mais vraiment rire je vous assure) et les intrigues sont souvent bien troussées, avec énormément d’autodérision. Il faut dire que la galerie de personnages qui entourent Stéphanie Plum a de quoi faire sourire. Et l’air de rien, notre héroïne se met souvent dans des situations dangereuses, avec un côté maladroit et droit au but rafraichissant, si bien que l’on se demande sans cesse comment elle va pouvoir s’en sortir. C’est pétillant, ça se déguste comme un bon vin rosé pour un apéritif au soleil. Et franchement, parfois, on n’en demande pas plus.

« La Prime », qui ouvre la saga, n’est pas forcément la plus réussie des enquêtes de Stéphanie Plum, mais elle permet de faire entrer le lecteur dans l’univers de cette chasseuse de primes pas comme les autres. Depuis que Pocket a relancé de nouvelles éditions en 2012, il sort de ses cartons tous les romans qui ont été publiés, mais aussi tous les inédits. Alors il y a de quoi bien s’occuper pendant les vacances, et de voir les personnages évoluer au fur et à mesure. Car si la vie professionnelle de Stéphanie est cocasse et dynamique, on peut en dire de même de sa vie privée. C’est un personnage attachant que l’on adore dès le début et que l’on prend grand plaisir à suivre. D’autant plus qu’un très charmant Joe Morelli gravite autour d’elle et que leur relation est tout simplement explosive. Alors n’hésitez plus, plongez-vous dedans, détente garantie !

La saga « Stéphanie Plum » de Janet Evanovitch est disponible aux éditions Pocket.

Publicités

3 réflexions sur “Stéphanie Plum

  1. J’ai lu un de ses romans achetés dans un aéroport aux USA – par contre, je ne me souviens plus de grand chose sinon de beaucoup d’action et d’un personnage féminin. Amusant que Pocket les ressorte !

    • Oui c’est sympa qu’ils les ressortent (en plus les couvertures sont plutôt cool). Au bout d’un moment, c’est toujours un peu la même chose (comme toute saga je suppose), mais cela reste divertissant, et c’est bien après un roman un peu complexe :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s