Orgueil et Préjugés

A Longbourn, petit bourg du Hertfordshire, vit la famille Bennet. Mr et Mme Bennet y élèvent leurs 5 filles que Mme Bennet est déterminée à bien marier. D’ailleurs, quand un riche jeune homme, Charles Bingley, loue le domaine de Netherfield, elle y voit tout de suite l’occasion de caser une de ses filles. Il est accompagné de ses deux sœurs et de son meilleur ami, Fitzwilliam Darcy, qui fait bien mauvaise impression auprès de la société locale. Dédaigneux et méprisant, il est en effet loin de plaire. Et Elizabeth Bennet, qui aime observer le microcosme dans lequel elle évolue, ne tarde pas à se faire sa propre opinion sur lui.

A la fois peinture de la société anglaise à l’aube du XIXe siècle et fresque romanesque, « Orgueil et Préjugés » séduit par ses traits d’esprit et son humour, mais aussi par ses personnages forts et bien campés. Mais avant de vous parler de l’œuvre elle-même, je souhaite mettre en avant ce magnifique objet de collection (tirage limité à 5 000 exemplaires) publié par les éditions Tibert. Non seulement l’ouvrage est d’une qualité supérieure (couverture cartonnée, dos toilé avec marquage à chaud, verni sélectif et intérieur en quadrichromie, papier offset 110gr), mais en plus, il est illustré par Margaux Motin. Cette dernière donne ainsi vit à la famille Bennet, à Fitzwilliam Darcy et consorts avec ses dessins à la touche si caractéristique (que j’adore), et avec son humour qui ne peut que faire sourire. Pour les fans de Jane Austen et de Margaux Motin, la sortie de ce roman est un événement à ne manquer sous aucun prétexte.

Quant au roman, on ne le décrit plus, et on ne peut qu’être enchanté par sa lecteur. Avec subtilité, Jane Austen se livre à une critique vive et mordante de son époque : le mariage, la sécurité financière de sa famille lorsque l’on n’a pas d’héritier mâle, les rentes financières, le microcosme de la société avec ses bals, ses dîners et autres invitations, les a priori sur la gentry de la campagne… Bien des sujets sont abordés ici, sous l’œil amusé et intelligent d’Elizabeth, la fille cadette des Bennet. Difficile de ne pas s’attacher à elle, et aux membres de sa famille : sa sœur aînée, la sage et raisonnable Jane, son père aux répliques truculentes, qui n’hésite jamais à se moquer de sa femme, de son neveu (Mr Collins) et de ses plus jeunes filles. Mme Bennet est d’ailleurs un beau personnage comique (souvent à ses dépends), mais offre de grands moments d’humour et de légèreté au roman. Quant au mystérieux Fitzwilliam Darcy, il est évidemment celui sur lequel notre attention est toute concentrée, tant son évolution au cours du roman est spectaculaire et tant il s’avère charismatique.

Car bien sûr « Orgueil et Préjugés » est surtout connu pour son histoire d’amour, entre deux êtres qui se détestaient au tout début (d’ailleurs, à l’origine, le roman s’intitulait « Premières Impressions »), où l’orgueil de l’un et les préjugés de l’autre semblaient irréversibles. Mais cela était sans compter les rebondissements de l’intrigue, qui nous tiennent en haleine tout du long, avec son lot de surprises. Notamment avec l’arrivée d’un beau et énigmatique militaire à Meryton, Mr. Wickham qui ne laisse pas les jeunes filles Bennet et Elizabeth indifférentes et vient ajouter du piquant à l’histoire. « Orgueil et Préjugés » a donc plusieurs couches de lectures et navigue d’un thème à l’autre avec facilité, sans jamais perdre le lecteur en route. Son petit côté désuet est assurément charmant, mais il est aussi intéressant de noter que la plupart des thèmes de l’époque se révèlent très actuels. Un roman qui ne pourra que vous séduire, sans être jamais manichéen ou mièvre (même si la fin est un peu facile, avouons-le, mais une fin heureuse a du bon de temps en temps), et qui se lit avec délice. Rien de moins :)

« Orgueil et Préjugés » de Jane Austen, illustré par Margaux Motin, est disponible aux éditions Tibert.
353 pages. Août 2017.

Publicités

4 réflexions sur “Orgueil et Préjugés

  1. Ah c’est marrant ces illustrations. Moi j’ai une préférence pour Orgueil et Préjugés parce qu’il était à mon programme de concours.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s