Underground Railroad

CE QU’EN DIT L’ÉDITEUR
Cora, seize ans, est esclave sur une plantation de coton dans la Géorgie d’avant la guerre de Sécession. Abandonnée par sa mère lorsqu’elle était enfant, elle survit tant bien que mal à la violence de sa condition. Lorsque Caesar, un esclave récemment arrivé de Virginie, lui propose de s’enfuir, elle accepte et tente, au péril de sa vie, de gagner avec lui les Etats libres du Nord. De la Caroline du Sud à l’Indiana en passant par le Tennessee, Cora va vivre une incroyable odyssée. Traquée comme une bête par un impitoyable chasseur d’esclaves qui l’oblige à fuir, sans cesse, le  » misérable cœur palpitant  » des villes, elle fera tout pour conquérir sa liberté.

Lauréat du Prix Pulitzer et du National Book Award, « Underground Railroad » raconte une part très sombre de l’histoire des Etats-Unis. Colson Whitehead y décrit en effet le parcours de Cora, jeune esclave de 16 ans qui fuit la Géorgie en quête de liberté, et est confrontée au pire. La violence et la cruauté de son « propriétaire » tout d’abord, dont les descriptions sont difficilement supportables. Si les horreurs sont terribles pour les esclaves qui travaillent sur les plantations, que dire des sévices subis par ceux qui tentent de fuir l’horreur de leur condition, et qui sont rattrapés par des chasseurs d’esclaves tout aussi violents. Ces scènes m’ont douloureusement fait penser au film « Twelve Years a Slave » que j’avais eu beaucoup de mal à regarder. Et il y a aussi les violences faites à ces hommes et ces femmes qui tentent d’aider les esclaves dans leur quête de liberté, et qui sont persécutés par leurs pairs.

Beaucoup de moments difficiles dans ce roman, qui cumule les « rebondissements » négatifs. Il n’y a pas à dire, l’ambiance est lourde, les personnages ne semblent avoir que peu de répit avant qu’un nouveau malheur ne s’abatte sur eux. A travers leur destin, Underground Railroad raconte la noirceur de l’histoire américaine. Mais il rend aussi hommage à ceux qui ont créé et fait subsister l’Underground Railroad, ce chemin de fer clandestin qui a permis de sauver de nombreuses vies. C’est un personnage à part entière, qui dévoile ses mystères et se révèle essentiel dans le parcours de Cora. C’est lui qui va lui permettre de traverser non seulement les différents états mais aussi rencontrer ceux qui vont l’aider dans son parcours. Si le récit est puissant par son message, je n’ai malheureusement pas été totalement convaincue. Peut-être parce que le fond prime ici sur la forme, et qu’il m’a manqué cette touche d’émotion liée davantage aux personnages qu’à leurs tourments. Mais il n’empêche qu’un tel roman est indispensable à lire.

« Underground Railroad » de Colson Whitehead est disponible aux éditions Albin Michel.
398 pages. Août 2017.

« Underground Railroad » est le roman que j’ai reçu de Price Minister à l’occasion des Matchs de la Rentrée Littéraire :) #MRL17 #PriceMinister
C’est une lecture que je partage avec Laure de MicMélo, dont l’avis est disponible ici.

Publicités

11 réflexions sur “Underground Railroad

  1. Un énorme coup de coeur pour moi, je l’ai lu en anglais. Mon beau-père en français (je l’avais reçu en SP et signé par l’auteur) et il m’en reparle tout le temps. L’écriture est superbe et le sujet est grave, je pense qu’il a volontairement choisi de ne pas trop « romancer » car il voulait que l’histoire (l’esclavage) prime sur les personnages. Mais oui, il faut le lire !

  2. Pingback: Underground Railroad - Colson Whitehead | Micmélo LittéraireMicmélo Littéraire

  3. Je n’en ai pas parlé, mais tu as raison sur le manque d’émotion, je suis restée positive dans mon avis, même si je m’attendais à être plus emportée que ce que j’ai été.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s