Sacré

sacréCE QU’EN DIT L’ÉDITEUR
Patrick Kenzie et Angela Gennaro ont affaire à un client hors du commun. Pour s’assurer leurs services, le milliardaire Trevor Stone ne trouve rien de mieux que de les kidnapper en pleine rue. Il faut dire qu’il est aux abois : son épouse est morte dans un terrible accident de voiture, il est atteint d’un cancer incurable et sa fille Desiree a disparu. Fait troublant, l’enquêteur chargé de retrouver la jeune fille a également disparu. Patrick et Angie se laissent convaincre d’accepter l’affaire et la partie de cache-cache commence. Des bureaux de l’organisation SOS détresse jusqu’à Tampa en Floride, le tandem suit une piste où ne manquent ni les rebondissements, ni les cadavres. Au bout du voyage les attendent quelques révélations saisissantes.

On avait laissé Kenzie et Gennaro traumatisés et groggys après leur enquête de « Ténèbres, prenez-moi la Main ». Pour ce troisième opus, les blessures du passé sont encore bien présentes, mais Dennis Lehane leur offre cette fois-ci une aventure moins sombre. Peut-être qu’il sent que ses héros ont besoin de prendre un peu l’air, alors il les emmène aussi du côté de la Floride. Où leur amitié va prendre un nouveau tournant (celui que les fans de la série attendent depuis le début). Mais de là à dire que « Sacré » est une balade en bord de mer sans danger et sans suspense ne serait pas leur rendre justice. Bien sûr, et l’éditeur l’annonce lui-même en quatrième de couverture, le propos laisse davantage respirer nos héros. Mais il n’empêche que les dangers sont tout aussi nombreux, d’autant que cette fois-ci, notre duo de détectives fait face aux riches et ambitieux, aux jeux vicieux et calculateurs d’un monde qu’ils ne connaissent pas, et où les mensonges et les faux-semblants sont légion. Et peuvent même se jouer en famille !

Heureusement, Kenzie et Gennaro peuvent compter sur leur instinct et leur intelligence pour se sortir de cette affaire. Même si elle les frustre souvent, eux qui se sentent parfois dépassés, souvent manipulés. Heureusement on peut compter sur leurs réparties, leur humour et leur ironie pour se sortir de toutes les situations. Et l’on peut dire qu’à ce niveau-là, ils sont particulièrement en forme dans cet opus. Et que si leur enquête n’a pas le même souffle que les autres, cette petite « pause » reste bien rafraichissante, et l’on se prend encore une fois au jeu. D’autant plus que la confrontation finale ne manque pas de saveur. Saluons encore une fois le talent et l’inspiration de Dennis Lehane, qui sait utiliser les ingrédients qui font tout le succès de sa saga, tout en sachant surprendre à chaque fois, avec des intrigues qui se démarquent les unes des autres.

« Sacré » de Dennis Lehane est disponible aux éditions Rivages/Noir.
410 pages. Avril 2003.

Publicités

2 réflexions sur “Sacré

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s