Equinoxes

Paul, Frankie, Eddie et Paul se connaissent depuis l’adolescence. A l’aube de la cinquantaine, ils se retrouvent sur le Bassin d’Arcachon où Eddie vit toujours. Ses trois autres amis ont quitté la région, jeunes diplômés, pour s’établir à Paris ou encore aux Etats-Unis. Ils y ont construit leur carrière et leur vie familiale. Mais ce retour en Aquitaine est l’occasion de faire revivre des souvenirs, de partager de bons moments entre amis, mais aussi d’approfondir des relations qui se sont délitées au fil des ans.

« Equinoxes », c’est le récit d’une amitié entre quatre hommes, qui se retrouvent sur le Bassin d’Arcachon, le temps d’un été, pour se remémorer leur adolescence, leur parcours, partager leurs états d’âme, se rendre compte que la distance et les années les ont éloignés les uns des autres. Que même si le temps qu’ils passent ensemble reste toujours empreint de bonne humeur, de boutades, de verres de vins blancs qui prêtent aux confidences drôles ou croustillantes, il n’en reste pas moins que leur amitié a plus des allures d’habitude et de lien conservé d’une histoire commune. La profondeur de leur relation n’est plus celle qu’elle était, et ils passent plus de temps à parler de choses superficielles plutôt qu’à voir les problèmes derrière les sourires de façade.

Avec une plume poétique et un regard nostalgique, Bernard Foglino met en avant l’amitié entre hommes. Son récit est réaliste, empreint à la fois de tendresse et d’une certaine tristesse. Foglino se fait le porte-parole, à travers le personnage de Frankie, de ceux qui ont vu les années défiler trop vite. De ceux qui ont perdu les liens sacrés avec leurs meilleurs amis, et qui regrettent l’insouciance de leurs jeunes années. De ceux qui ont grandi et qui ont perdu l’essentiel le long du chemin. « Equinoxes » est un récit plus profond qu’il ne le dit et qui donne envie de profiter de l’instant présent et des personnes qui comptent le plus pour nous. Avec simplicité et sans grandiloquence, il est un condensé d’humanité. Une belle découverte, et je remercie Valérie pour m’avoir fait découvrir cet auteur, et son univers.

« Equinoxes » de Bernard Foglino est disponible aux éditions Buchet-Chastel.
226 pages. Mars 2018.

Publicités

4 réflexions sur “Equinoxes

  1. Une lecture différente mais ton billet est très touchant, j’espère que l’auteur le lira :-) après c’est fou ce que ça ressemble à un ou deux films de cinéma sur ses amitiés masculines et le bassin d’Arcachon en prime .. un sujet souvent traité au ciné, en livre ça doit être plus intime peut-être

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s