Tante Mame

Orphelin de mère, le petit Patrick Dennis perd son père alors qu’il n’a que 10 ans. Il est alors confié à sa tante Mame, jeune femme excentrique qui vit à New York. Si Patrick et Mame s’entendent parfaitement, la façon de vivre de cette dernière entraine souvent des situations cocasses. Patrick passe son temps à rattraper les bêtises de sa tante, mais il ne peut pas nier l’évidence : avec elle, il n’est jamais au bout de ses surprises !

Quel personnage cette tante Mame ! Des années 1920 aux années 1950, les aventures de cette jeune femme défraient la chronique. Elle est fantasque, complètement imprévisible, parfaitement incontrôlable, mais tellement touchante, pleine de vie, intelligente. Avec un cœur énorme, elle se bat pour ceux qu’elle aime, se mettant parfois dans des situations impossibles. Son amour pour son jeune neveu Patrick n’est pas à prouver, même si ce dernier souhaiterait qu’elle l’oublie parfois et le laisse vivre sa vie… de façon plus conventionnelle. Mais difficile de ne pas être emporté par cette véritable tornade de Tante Mame. Bien sûr, elle peut parfois agacer, mais la plupart du temps, elle nous fait largement sourire. Voire carrément rire, comme c’est le cas lors d’une chasse à courre complètement dingue.

Il faut dire que Tante Mame se laisse parfois entrainer dans de drôles d’aventures. Patrick Dennis (de son vrai nom Edward Everett Tanner, qui a aussi choisi d’appeler son héros comme lui) rédige ses chapitres comme des nouvelles, où on découvre une nouvelle histoire cocasse pour Tante Mame. Il y a Tante Mame et sa recherche catastrophique d’emplois pendant la crise de 1929, Tante Mame à la chasse à courre, Tante Mame à l’université, Tante Mame et les enfants de la Seconde Guerre Mondiale, Tante Mame et son désir d’écriture… Autant de chapitres qui nous emportent dans l’univers de Tante Mame et qui sont ancrés dans un vrai contexte. Les décennies se suivent mais ne se ressemblent pas. C’est parfois l’occasion pour Patrick Dennis de livrer le fond de sa pensée, à l’image d’une prise de bec jouissive entre Tante Mame et le futur beau-père, à l’esprit complètement étriqué et obscur, de Patrick sur ses futurs voisins juifs. Un livre plus profond que ce qu’il peut laisser paraitre, et qui permet de passer un très bon moment de lecture.

« Tante Mame » de Patrick Dennis est disponible aux éditions J’ai Lu.
381 pages. Mars 2012.

Publicités

3 réflexions sur “Tante Mame

  1. Sans ton billet, j’aurais passé mon chemin, persuadé que ce roman était à l’eau de rose et destiné aux adolescentes… la couverture aussi m’a trompée. Je comprends mieux ton envie de le lire du coup

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s