L’Enfant du Titanic

En ce 10 avril 1912, ils sont des milliers à embarquer à bord du Titanic, pour sa croisière inaugurale, en direction de New York. Parmi les passagers, Celeste Parkes, qui est venue en Angleterre pour assister à l’enterrement de sa mère. Cette jeune aristocrate traverse désormais l’Atlantique pour retrouver son époux et son fils, dans l’Ohio. May et Joseph Smith, voyagent eux, en 3e classe, avec leur fille Ellen. Ils quittent leur Angleterre natale pour faire fortune aux Etats-Unis. Mais leurs espoirs de nouvelle vie sont réduits à néant. La nuit du 14 avril, le Titanic heurte un iceberg et s’enfonce dans l’océan, faisant des milliers de victimes. Par chance, Celeste et May font partie des survivants. Alors qu’elles se retrouvent dans le même canot de sauvetage, le Capitaine Smith parvient à sauver la petite Ellen…

« L’Enfant du Titanic » a des airs de « Une Vie entre deux Océans » de M.L.Stedman pour la culpabilité liée à un secret, et de « L’Italienne » d’Adriana Trigiani pour son côté romanesque et son histoire de familles entre deux continents. L’ensemble se lit très agréablement et sait tenir le lecteur en haleine sur plus de 600 pages. On regrettera juste quelques coïncidences un peu faciles, mais qui restent toutefois touchantes. Si le naufrage du Titanic sert davantage de prétexte qu’autre chose à l’intrigue, il permet d’inclure le récit dans un siècle dense en événements. En effet, on suit les personnages affronter deux guerres mondiales, ou encore la montée du mouvement des Suffragettes et leur défense pour le vote des femmes. C’est finalement un roman de femmes que Leah Fleming nous propose : elle met en avant des femmes fortes, qui doivent faire face à de nombreuses épreuves, qu’elles soient liées au contexte mondial ou qu’elles soient plus personnelles. Ce sont des femmes qui s’émancipent de leur condition, à l’image de Celeste qui subit le joug de son époux et est prête à repartir de zéro pour se sauver et offrir un avenir plus serein à son fils. Ou à l’image de May, qui élève seule sa fille et doit elle aussi subvenir seule aux besoins de son foyer. La petite Ella connaitra elle aussi les affres de la solitude et montrera toute sa détermination pour réaliser ses rêves et offrir une image forte à sa fille Clare.

Ces femmes sont accompagnées par de nombreux personnages secondaires, et on navigue entre les différentes histoires avec fluidité au cours de chapitres de quelques pages. Cela permet de gagner en rythme et de ne pas s’essouffler malgré la longueur du récit et des époques qu’il traverse (50 ans d’histoire tout de même). Dommage qu’Angelo, personnage lui aussi central, ne soit pas plus présent (je vous laisse découvrir quel rôle il joue dans le récit). Même s’il est bien développé, il reste quelque peu en retrait alors que son histoire est tout aussi poignante. C’est un roman idéal pour l’été, de par son côté romanesque. Il n’évite pas l’écueil du déjà-vu ou des rebondissements sans surprise (l’apanage de ce genre de romans, mais l’ensemble est honnêtement une belle surprise). Pour ceux qui souhaitaient un récit centré autour du fameux navire, je leur conseille de passer leur chemin. Car c’est l’après-drame qui est mis ici en avant. Il est le point de départ aux changements de vie des protagonistes. Le Titanic marque également le début d’une amitié entre deux femmes qui n’étaient pas censées se rencontrer, qui font fi des préjugés pour bâtir une relation solide au fil des années. Un joli roman sensible qui saura séduire les âmes les plus romanesques et leur faire passer un bon moment de lecture.

« L’Enfant du Titanic » de Leah Fleming est disponible aux éditions Pocket.
640 pages. Juin 2014.

Publicités

2 réflexions sur “L’Enfant du Titanic

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s