La Loi de la Mer

Pendant près de trois ans, l’auteur sicilien Davide Enia s’est rendu à Lampedusa, où il a rencontré les témoins impuissants d’une réalité atroce. En effet, la petite île est le théâtre incessant de l’arrivée de ces hommes et ces femmes qui fuient leur pays, à la recherche d’une vie meilleure, dans des conditions précaires et souvent dramatiques. Secouristes, pêcheurs, membres de la Croix Rouge, habitants de l’île, survivants, tous se sont confiés à Davide Enia pour raconter leur expérience, leur douleur quotidienne devant tant d’impuissance. Si l’auteur partage ces témoignages, il est aussi le témoin de ces drames, lui qui a assisté à l’arrivée de migrants sur l’île. Bouleversé, démuni, il a apporté l’aide qu’il a pu, dans un contexte terrible. Car Lampedusa ne peut pas s’appuyer sur l’aide des gouvernements et se doit alors d’agir à son niveau, ce qui est malheureusement loin d’être suffisant.

A travers son récit, Davide Enia met en avant toute l’humanité et tout le dévouement des habitants de l’île. Qu’ils soient médecins, plongeurs, volontaires pour la Croix Rouge ou encore pêcheurs, ils apportent leur aide, leurs compétences, leurs paroles de réconfort et leurs sourires à ceux qui ont tout perdu, qui ont affronté les éléments et souvent la mort, pour arriver en Europe. Avec beaucoup de pudeur, Enia raconte l’horreur, la tristesse mais aussi l’espoir et ces petits gestes qui font toute la différence. Malgré la gravité, une certaine lumière émerge de ces pages. Après l’uppercut « Sur la Terre comme au Ciel », Enia laisse une nouvelle fois K.O mais avec un récit derrière lequel il s’efface et qui retranscrit des émotions réelles.

Car si le récit se penche sur le drame de Lampedusa, il évoque aussi les drames plus personnels, ceux d’une famille qui s’aime mais qui ne le communique pas assez. Une nouvelle fois, Davide Enia met en avant des hommes forts et fragiles à la fois, souvent avares de paroles mais riches de cœur. Ces hommes, l’auteur sait nous les rendre proches en peu de mots. Attachants, fiers, empreints de bonté et d’une dose d’amour qu’ils dévoilent de façon souvent déguisée, ils constituent un autre lien. Leur histoire s’intègre à celle du drame de Lampedusa, on sent bien que c’est une partie du récit à laquelle Davide Enia est particulièrement attaché et sa façon de la partager est une nouvelle fois pleine de retenue. « La Loi de la Mer » est un roman poignant, qui remue et qui nous interroge. Il faut le lire et le partager, comme un guide vers plus d’espoir et une réelle prise de conscience.

« La Loi de la Mer » de Davide Enia est disponible aux éditions Albin Michel.
245 pages. Septembre 2018.

« La Loi de la Mer » fait partie de la Sélection du mois de novembre du Grand Prix des Lectrices ELLE 2019.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s