Les premières Enquêtes de Miss Silver

CE QU’EN DIT L’ÉDITEUR
Dans les années 1930, alors que la haute société britannique vit son âge d’or, l’ineffable Miss Silver exerce ses talents d’éminence grise auprès de ses clients à la politesse sulfureuse.
L’HOMME AU MASQUE GRIS
De retour en Angleterre, Charles Moray ne s’attendait pas à découvrir une réunion secrète dans le domaine familial. Parmi les sinistres conspirateurs, il reconnaît sa chère Margaret.
L’AFFAIRE EST CLOSE
Un voyage en train livre à Hilary Carew des révélations sur une affaire ayant brisé la vie de sa cousine. Lancée dans une enquête périlleuse, Hilary attire l’attention d’un mystérieux protecteur.
LE CHEMIN DE LA FALAISE
Chaque année, la jeune Rachel Treherne rédige son testament afin de mettre à l’honneur les membres les plus méritants de sa famille. Depuis quelques mois, elle est victime d’inquiétants incidents…

Dans ce recueil comprenant les trois premières enquêtes de Miss Maud Silver, l’auteur Patricia Wentworth nous plonge dans le Londres du début du siècle, et suit des personnages de la haute société, se retrouvant sous les feux d’un danger qu’ils n’auraient jamais imaginé vivre. Car s’ils font tous appel à la réputée Miss Silver, détective privé, cette dernière a un rôle souvent très secondaire. Ce sont en effet les Charles Moray, Hilary Carew et autres Rachel Treherne qui se retrouvent sur le terrain pour déterminer qui sont ceux qui sont bien décidés à les éliminer. Il se dégage de ces romans un petit air de déjà vu, une certaine dose de romanesque (ce sont les preux chevaliers qui viennent toujours au secours des jeunes damoiselles, et celles-ci peuvent parfois être un rien agaçantes) et une absence totale de tension. En effet, malgré les dangers qui courent, il y a cette ambiance très « bon enfant » qui nous fait bien comprendre que rien de néfaste ne pourra arriver aux personnages principaux.

Miss Silver, vieille dame au look résolument rétro et qui passe son temps à tricoter, a des allures à la fois de Miss Marple et d’Hercule Poirot (pour sa capacité à mettre en action ses petites cellules grises). Elle attire immédiatement la sympathie par son intelligence discrète, son empathie et ses petites pointes d’humour. Dommage qu’elle soit si peu mise en avant dans le premier épisode du recueil. Heureusement, elle prend davantage d’essor au fil des récits et on prend un certain plaisir à suivre ses aventures. Elle est entourée de personnages peu approfondis mais qui ont un certain charme. L’ensemble est un peu désuet, très anglais. Ces polars, qui n’en sont pas vraiment, se dégustent comme un bonbon anglais. L’ensemble est assez cousu de fil blanc, mais de cette façon, on se sent en terrain conquis. Pas de mauvaises surprises dans le déroulé, on se balade ainsi tranquillement entre Londres et la campagne anglaise, à la poursuite de méchants, décidément très méchants, et de charmants jeunes gens qui placent leur confiance en une Miss Silver au petit sourire en coin plein de bienveillance.

« Les premières Enquêtes de Miss Silver » de Patricia Wentworth est disponible aux éditions 10/18.
768 pages. Novembre 2017.

« Les premières Enquêtes de Miss Silver » fait partie de ma sélection pour le Mois Anglais, organisé par Martine et Lou.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s