Aujourd’hui tout va changer

CE QU’EN DIT L’ÉDITEUR
Eleanor Flood est une femme au bord de la crise de nerfs. Mais aujourd’hui tout va changer. Elle va prendre une douche et s’habiller. Elle va suivre ses cours de poésie et de yoga après avoir déposé son fils Timby à l’école. Elle ne va pas dire de gros mots. Mais… la vie en a décidé autrement. Parce que aujourd’hui Timby va faire semblant d’être malade pour passer la journée avec sa mère. C’est aussi aujourd’hui que Joe, son mari, a choisi d’annoncer à ses employés qu’il est en vacances, en omettant de prévenir sa femme. Juste au moment où Eleanor pense que les choses ne pourraient pas être pires, elle retrouve un vieux document familial qui va mettre sa vie, chaotique mais finalement assez parfaite, sens dessus dessous.

Après « Bernadette a disparu », Maria Semple revient avec un personnage de femme décalée (voire déjantée) qui va vivre une journée pleine de péripéties, qui vont l’amener à réfléchir à son couple, sa famille, sa vie… A travers différents flashbacks, l’auteur en dévoile davantage sur le passé d’Eleanor (qui ressemble assez finalement à Bernadette). Ou comment cette créatrice de films d’animation à New York est devenue femme au foyer à Seattle fâchée avec sa sœur, en quête de sens et surtout en quête de liens. Eleanor gravite autour d’amies qu’elle n’apprécie pas, prend des cours de poésie avec un professeur pour faire travailler ses neurones, est devenue égoïste envers son mari et s’éloigne de son fils qui ne se confie plus à elle. Mais au cours d’une seule journée, Eleanor va devoir se poser sur sa vie et prendre le temps de s’intéresser aux autres. Même si évidemment tout ne va pas se passer comme prévu, donnant alors lieu à des situations cocasses et souvent drôles.

Maria Semple a le chic pour décrire des personnages sur le fil mais très attachants, à commencer bien sûr par Eleanor mais aussi son fils Timby, très mâture pour son âge, qui pose un regard blasé sur le comportement de sa mère. On retrouve également un poète en plein doute existentiel ou encore une sœur en perdition. Ce roman est aussi l’occasion de critiquer notre société, notre égoïsme, nos valeurs… Une satire moins corrosive que dans « Bernadette a disparu » (il faut dire que l’auteur s’était particulièrement lâchée dans son premier roman) mais qui met une nouvelle fois le doigt là où ça fait mal. Si le roman est également moins drôle et moins original dans sa structure, on a l’impression que l’ensemble est plus personnel (l’auteur a écrit pendant des années pour la télévision, on se doute que de nombreuses anecdotes sont liées à son ancienne vie) et se veut plus sensible. Il serait dommage de passer à côté.

« Aujourd’hui tout va changer » de Maria Semple est disponible aux éditions 10/18.
Mai 2018. 307 pages.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s