Prières pour la Pluie

prieres pour la pluiePatrick Kenzie est toujours détective privé à Boston, mais il ne travaille plus avec Angela Gennaro, le couple s’étant séparé. Patrick pense pouvoir gérer ses affaires seul. Mais lorsque Karen, une jeune femme victime de harcèlement, qu’il pensait avoir aidée, se jette du 26e étage d’une tour, suite à des circonstances suspectes, il ne peut nier l’évidence. Il a besoin d’Angie pour enquêter et lever le voile sur un mystérieux tueur, plus machiavélique que jamais.

Après l’affaire Amanda McCready (« Gone Baby Gone »), les chemins de Patrick et Angela se sont séparés. Chacun a refait sa vie, aussi bien professionnellement que personnellement. Et c’est ainsi que sur 150 pages, ce sera Kenzie sans Gennaro. Et il faut bien avouer que si j’adore Patrick Kenzie, j’aime encore plus le duo qu’il forme avec Angela Gennaro. Comme vous le savez, j’aime le couple qu’ils forment, leurs piques et joutes verbales, leur façon de vivre chaque enquête. Et d’ailleurs quand Angie réapparait, la scène dans le bar, avec leurs réparties et leurs sourires en coin sont les meilleurs moyens de voir qu’ils s’étaient manqués mais qu’il nous avaient manqué à nous également.

A partir de là, et sans que les blessures du passé ne soient totalement refermées, le duo reprend du service. Et il faut dire qu’ils ne sont pas trop de deux (et même de trois, puisque le fidèle Bubba est très présent ici) pour faire face à un tueur maniaque et particulièrement retors. Qui fait tout simplement froid dans le dos. Mais tire-t-il vraiment toutes les ficelles, ou un esprit encore plus machiavélique agit-il également en coulisses ? Dans tous les cas, ici Dennis Lehane sait encore une fois nous tenir en haleine. Et il nous fait craindre sans cesse le pire pour Kenzie et Gennaro. L’auteur sait particulièrement bien jouer avec nos nerfs. Mais comme il le fait avec maestria, on lui pardonne pour les sueurs froides et ce décor angoissant où l’âme humaine montre une nouvelle fois toute sa noirceur.

Après quatre ans de chroniques sur le couple « Kenzie/Gennaro » pour vous faire (re)décrouvrir cette saga les mettant en scène, « Prières pour la Pluie » sera ma conclusion. Car les deux détectives n’officient plus sur les pages noires pour nuits blanches de Dennis Lehane. Il ne s’agit pas de leur dernière aventure, consacrée dans « Moonlight Mile ». Mais comme celle-ci ne m’a vraiment pas convaincue, je préfère laisser mes héros sur une note finale beaucoup plus réjouissante. Et je vous invite vivement à vous faire votre propre opinion si ce n’est déjà fait (j’en aurais fait du lobbying pendant toutes ces années ;)

« Prières pour la Pluie » de Dennis Lehane est disponible aux éditions Rivages/Noir.
477 pages. Juin 2006.

2 réflexions sur “Prières pour la Pluie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s